• 50 ANS DE MUSIQUE ROCK - PHILIPPE PARAIRE

    - Cette semaine, le livre que je vais vous présenter, et vous conseiller de vous procurer, n'est pas une nouveauté, loin de là. Mais se devait impérativement d'être cité au sein d'une telle chronique.

    - Il s'agit de « 50 ans de Musique Rock ». C'est une sorte de dictionnaire encyclopédique. Il a été écrit par Philippe Paraire, professeur de lettre, guitariste rock et cinéphile, en 1990, pour fêter les 50 ans du rock, bien évidemment.

    - Vous allez me demander pourquoi je vous parle d'un bouquin qu'on ne peut plus se procurer facilement dans le commerce, puisqu'il est épuisé chez l'éditeur.

    - En fait, en me baladant sur Internet, je me suis rendu compte que cet ouvrage essentiel, incontournable dans une bonne bibliothèque rock, est accessible pour presque rien sur internet. Je l'ai vu à 5 euros, ou encore à 7 euros, alors qu'il vaut de l'or pour n'importe quel inconditionnel de la musique rock. Il est possible que les jeunes adultes d'aujourd'hui aient décidé de renier leur adolescence débridée en se débarrassant de ses plus grands symboles...

    - Quoi qu'il en soit, auditeurs de Rocking Chair, profitez-en, parce que vous aurez entre les mains l'un des dictionnaires les plus complets en la matière.

    - En effet, « 50 ans de Musique rock », ce sont 200 fiches sur les plus grandes personnalités rock, réparties en fonction de leurs époques et de leurs tendances. L'auteur a recensé cinq périodes-clef, et a ajouté dans un sixième chapitre une étude de la musique populaire noire à partir de 1960. Chaque époque est introduite par une explication complète de tout ce qu'elle implique en terme de rock, et est agrémentée d'innombrables fiches, sur les personnalités phares du mouvement.

    - Alors, en traversant le temps et les époques, on passe du Blues, avec B.B King par exemple au premier rock'n'roll de Chuck Berry, Elvis Presley ou encore Jerry Lee Lewis.

    - Puis on arrive à l'époque de gloire anglo-américaine des années 60 et on y rencontre Joan Baez, les Beatles, bien sûr, Jeff Beck, Joe Cocker, The Doors, Bob Dylan, Jimi Hendrix, Janis Joplin, John Lennon, ou encore les Rolling Stones.

    - Ensuite, il y a le rock commercial des années 70 et on retrouve AC-DC, Alice Cooper, Deep Purple, Led Zep, Motörhead, Pink Floyd, Queen et Neil Young, entre autres.

    - Enfin, l'auteur envisage l'évolution rock entre 1977 et 1990 qu'il a intitulée « Rupture et Nostalgie ». Il y a là les Bangles, Davis Bowie, The Clash, The Cure, Dire Straits ou encore Police.

    - Pour clore l'ouvrage, comme je vous le disais, une rétrospective sur la musique populaire noire depuis 1960 nous parle d'Alpha Blondy, Black Uhuru, Marvin Gaye, Kool and the Gang, Bob Marley, The Platters, Ottis Redding et Peter Tosh, entre autres bien évidemment.

    - Je ne sais pas qui pourrait se vanter d'avoir lu ce livre sous toutes ses coutures, car c'est une mine d'informations inépuisable. Les études qui précèdent les galeries de personnages, introduisant chaque époque, sont vraiment complètes et, qui plus est passionnantes.

    - La plume de l'auteur n'est nullement à mettre en cause, d'ailleurs rien n'est à mettre en cause dans ce livre, donc achetez le, il s'appelle, je le rappelle, « 50 ans de Musique rock », et a été écrit par Philippe Paraire pour la collection Les Compacts de Bordas.

     


    2 commentaires
  • RITES, CODE ET CULTURE ROCK - Un art de vivre communautaire - Bertrand RICARD - Collection « Logiques Sociales » - L'Harmattan

    Je réclame aujourd'hui une attention particulière, et se faisant je m'adresse tout particulièrement à mes deux compagnons qui je l'espère, pour une fois, se tiendront tranquilles...

    Cette semaine, j'ai abandonné les traditionnelles biographies pour me plonger dans la Sociologie, et bien m'en a pris.

    J'ai eu ce livre entre les mains, qui s'appelle RITES, CODE ET CULTURE ROCK, sous-titré Un art de vivre communautaire, et je me suis dit que ça ferait une excellente chronique, que ça changerait un peu...

    Il s'agit d'une étude sociologique très poussée sur le mouvement Rock à l'heure actuelle. Si l'on ne sait pas que c'est un ouvrage adressé à des philosophes, on s'en rend compte dès les premières phrases...

    Après une courte Préface un tantinet incompréhensible, écrite par un éminent Professeur de la Sorbonne, l'auteur, Bertrand RICARD entre dans le vif du sujet en résumant l'objectif de son livre : 

    « Penser le Rock comme reflet du Monde et de son évolution

    à travers l'Histoire des petits groupes amateurs ». Tout un programme...

    Concédant avant tout un significatif déclin du Rock dans la société actuelle, par rapport à l'effervescence des années 60, il s'emploie à prouver que le « mythe rock » existe encore.

    Ce qui l'intéresse avant tout, c'est la difficulté des jeunes musiciens à se faire une place dans le milieu. Parce que son but est de prouver que le Rock pur existe bel et bien, mais qu'il n'est pas à l'aise dans les carcans que lui imposent la société de consommation, ou même « société de consumation », tel que le suggère l'auteur lui-même. Ce qu'il cherche à démontrer, c'est que le rock, s'il n'est plus le mouvement contestataire qu'il était autre fois, constitue progressivement un nouvel ordre, une nouvelle entité.

    Je sais, ça paraît un peu compliqué comme ça, mais en réalité, c'est encore plus compliqué, parce que là, je simplifie à fond. Et je ne suis même pas sûre que l'auteur ne trouverait pas à redire à mon résumé.

    Cela dit, je conseille vraiment cet ouvrage car, avec un peu de courage, on peut le lire de bout en bout et après, on se sent plus intelligent...

    Bertrand RICARD envisage tous les aspects du mouvement, tous les rites et coutumes, il a fait lui même partie d'un groupe de rock et a réalisé une véritable étude sur le terrain en interrogeant les vrais acteurs du milieu.

    Bref, il s'agit d'un ouvrage extrêmement sérieux, très bien référencé, et qui peut en passionner plus d'un.

    Donc, pour ceux qui veulent vraiment comprendre le rock de l'intérieur, le livre a pour titre « RITES, CODES ET CULTURE ROCK, Un art de vivre communautaire », il est publié dans la Collection « Logiques sociales » chez L'HARMATTAN, il fait 257 pages et a été écrit par Bertrand RICARD.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique