• 50 ans de Musique Rock - RC n°12

    50 ANS DE MUSIQUE ROCK - PHILIPPE PARAIRE

    - Cette semaine, le livre que je vais vous présenter, et vous conseiller de vous procurer, n'est pas une nouveauté, loin de là. Mais se devait impérativement d'être cité au sein d'une telle chronique.

    - Il s'agit de « 50 ans de Musique Rock ». C'est une sorte de dictionnaire encyclopédique. Il a été écrit par Philippe Paraire, professeur de lettre, guitariste rock et cinéphile, en 1990, pour fêter les 50 ans du rock, bien évidemment.

    - Vous allez me demander pourquoi je vous parle d'un bouquin qu'on ne peut plus se procurer facilement dans le commerce, puisqu'il est épuisé chez l'éditeur.

    - En fait, en me baladant sur Internet, je me suis rendu compte que cet ouvrage essentiel, incontournable dans une bonne bibliothèque rock, est accessible pour presque rien sur internet. Je l'ai vu à 5 euros, ou encore à 7 euros, alors qu'il vaut de l'or pour n'importe quel inconditionnel de la musique rock. Il est possible que les jeunes adultes d'aujourd'hui aient décidé de renier leur adolescence débridée en se débarrassant de ses plus grands symboles...

    - Quoi qu'il en soit, auditeurs de Rocking Chair, profitez-en, parce que vous aurez entre les mains l'un des dictionnaires les plus complets en la matière.

    - En effet, « 50 ans de Musique rock », ce sont 200 fiches sur les plus grandes personnalités rock, réparties en fonction de leurs époques et de leurs tendances. L'auteur a recensé cinq périodes-clef, et a ajouté dans un sixième chapitre une étude de la musique populaire noire à partir de 1960. Chaque époque est introduite par une explication complète de tout ce qu'elle implique en terme de rock, et est agrémentée d'innombrables fiches, sur les personnalités phares du mouvement.

    - Alors, en traversant le temps et les époques, on passe du Blues, avec B.B King par exemple au premier rock'n'roll de Chuck Berry, Elvis Presley ou encore Jerry Lee Lewis.

    - Puis on arrive à l'époque de gloire anglo-américaine des années 60 et on y rencontre Joan Baez, les Beatles, bien sûr, Jeff Beck, Joe Cocker, The Doors, Bob Dylan, Jimi Hendrix, Janis Joplin, John Lennon, ou encore les Rolling Stones.

    - Ensuite, il y a le rock commercial des années 70 et on retrouve AC-DC, Alice Cooper, Deep Purple, Led Zep, Motörhead, Pink Floyd, Queen et Neil Young, entre autres.

    - Enfin, l'auteur envisage l'évolution rock entre 1977 et 1990 qu'il a intitulée « Rupture et Nostalgie ». Il y a là les Bangles, Davis Bowie, The Clash, The Cure, Dire Straits ou encore Police.

    - Pour clore l'ouvrage, comme je vous le disais, une rétrospective sur la musique populaire noire depuis 1960 nous parle d'Alpha Blondy, Black Uhuru, Marvin Gaye, Kool and the Gang, Bob Marley, The Platters, Ottis Redding et Peter Tosh, entre autres bien évidemment.

    - Je ne sais pas qui pourrait se vanter d'avoir lu ce livre sous toutes ses coutures, car c'est une mine d'informations inépuisable. Les études qui précèdent les galeries de personnages, introduisant chaque époque, sont vraiment complètes et, qui plus est passionnantes.

    - La plume de l'auteur n'est nullement à mettre en cause, d'ailleurs rien n'est à mettre en cause dans ce livre, donc achetez le, il s'appelle, je le rappelle, « 50 ans de Musique rock », et a été écrit par Philippe Paraire pour la collection Les Compacts de Bordas.

     


  • Commentaires

    1
    thomas blouin
    Mardi 7 Février 2006 à 16:30
    50 ANS DE MUSIQUE ROCK
    Bonjour je réponds à ceux qui disent que le rock à 50 ans. Comment peuvent ils le savoir ? sachant que déjà dans les années 40 certains black le chantaient. Je parcours l'europe et l'états unis dans des festivals rockabilly jive doo wop ou autre, las vegas hemsby calella ...etc. Je peux vous dire, quand j'ecoute des choses aussi stupides un bon conseille n'acheté pas ce livre l'auteur doit confondre rock et yé yé.
    2
    Mardi 7 Février 2006 à 17:15
    Réponse...
    Je comprends ta critique et je vois tout à fait ce dont tu veux parler. Cependant, ce genre débat purement linguistique, en tant que spécialiste de la littérature rock, ne m'interesse pas du tout. Nous savons tous les deux que l'on peut trouver des racines rocks dans des morceaux bien plus anciens que les années 50. Cependant, tenter de donner une date de naissance au rock en tant que phénomène (notamment culturel) à part entière ne me semble pas indécent, bien au contraire, surtout si cela permet de fêter dignement les anniversaires de cette musique que nous chérissons. Bien des débats inutiles empêchent les inconditionnels d'une même passion de la partager... je ne m'engagerai donc pas sur ce terrain là. De plus, s'agissant du bouquin en question, il s'agit d'une rétrospective encyclopédique. Elle n'a donc pas vocation à occuper le débat de l'âge du rock mais juste à donner des informations sur ce qui s'est passé dans le laps de temps que l'auteur a choisi. Cela aurait tout à fait pu être depuis les années 80 par exemple. Il se trouve qu'il a choisi d'entamer sa rétrospective au milieu des années 40. Cela n'ôte en aucun cas à la qualité de l'ouvrage, que je recommande toutjours... L'auteur de l'article.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :